edna stern recordingss

Note sur le processus d'enregistrement:

On pourrait écrire longuement sur la quête sans fin de la «perfection». Mes enregistrements préférés appartiennent à cette époque où le montage n’était pas chose aisée et s’utilisait donc avec parcimonie.

Je pense que l’utilisation exagérée du montage aujourd’hui, qui amène à corriger chaque petite faute et imperfection, ou à assembler des «moments magiques» l’un après l’autre, n’est pas forcément le meilleur moyen de servir la musique.

Au fil de l'évolution de mes enregistrements, j'utilise de moins en moins de montage et choisis des prises entières par mouvement, quitte à laisser quelques petites erreurs et imperfections. J’ai la conviction que le prix du montage est celui de la vie palpable derrière l’enregistrement et la musique. Dans un future assez proche, j’espère enregistrer en analogique, à suivre!

Ses prochains disques seront:

  • Johann Simon Mayr: Concertos pour piano, enregistré avec l’Orchestre de Chambre Georgien d’Ingolstadt et le chef d’orchestre Ruben Gazarian avec le label Ars Production

Disques

disque-the-young-beethoven.png

The Young Ludwig van Beethoven 3 Sonatas Op. 10: Enregistré par le label AudioNote Music. Sortie prévue en février 2020

disque-fire-of-black-and-white.png

Fire of Black and White: Enregistré par le label AudioNote Music. Sortie prévue en février 2020

helene-de-montgeroult-by-edna-stern.jpg
Hélène de Montgeroult critic choice 2017Hélène de Montgeroult france musique

Hélène de Mongeroult: Enregistré en 2017, Philharmonie de Paris, publié chez Orchid Classic

“Edna Stern fait de chaque œuvre une révélation. Au clavier d’un Grand Pleyel de 1860, sa richesse d’articulation magnifie la 9ème Sonate et son art de la projection technique et dramatique bénéficie aux Etudes.“Pierre Gervasoni, Le Monde

”Chapeau bas à Edna Stern pour son beau jeu raffiné qui nous permet d’entendre la musique de cette personnalité subjuguante”International Piano Magazine

me-su-bach-by-edna-stern.jpg
4 starts classica awards

Me-Su-Bach: Enregistré en 2015, Théâtre Impérial de Compiègne, publié chez Orchid Classics

“C’est avec une intense émotion que l’on retrouve Edna Stern dans la lignée de ses plus grands disques. Edna Stern renoue ici avec la magie du géant Mieczyslaw Horszowski, qui, à 90 ans passés, jouait ces Partitas comme en apesanteur. Comment chanter une fin de phrase, comment articuler une transition. Edna Stern sent et sait tout cela, avec une humanité irradiante. Rien n’est calculé, tout est ressenti organiquement : Stern joue Bach comme elle respire et c’est renversant d’évidence et de beauté.“ Christophe Huss, Le Devoir, 25 septembre 2015

disque-beethoven-tempete-by-edna-stern.jpg
Top Monde 2014 awards

Beethoven Tempest: Enregistré en 2014, Théâtre Impérial de Compiègne, publié chez Luna

“Edna Stern appartient à une tranche d’âge où l’audace de la jeunesse se fond dans une maturité qui ne prétend pas encore à la sagesse. Il en résulte une lecture à la fois osée et autorisée des chefs d’œuvres de Beethoven sur un piano qui ne se joue pas avec les doigts mais avec... l’oreille. Comme le compositeur, l’interprète se fait fort de cultiver la subjectivité... Au bout de compte, un Beethoven authentiquement universel.” Le Monde, décembre 2014

disque-beethoven-appasionata-by-edna-stern.jpg
Top Monde 2014 awards

Beethoven Appassionata: Enregistré en 2014, Théâtre Impérial de Compiègne, publié chez Luna

disque-lumieres-by-edna-stern.jpg

Piano of Enlightenment: Enregistré en 2013, Studio Ishtar, Milan, publié chez Air Note

disque-mozart-by-edna-stern.jpg
Top Monde 2010 awards

Mozart Concerti: Enregistré en 2010, Opéra de Vichy, publié chez Zig-Zag Territoires Outhere

“...Le jeu d’Edna Stern est extraordinaire de finesse, d’inventivité. On a l’impression que la pianiste joue en apesanteur... ” Christoph Huss, classicstodayfrance.com, September 2010

“Il est fascinant d’écouter la parfaite maturité et technique aisée d’Edna Stern, qui pourtant ne l’utilise pas pour se vanter, mais la met discrètement au service de la musique. Elle réussit au point de disparaitre complètement derrière la musique... développant une richesse inattendue de nuances et couleurs sonores.”

“ ...Un jeu spontané et joyeux plein de beauté et de respect: mon Ideal Mozart par ce CD est devenu bien plus proche.” Attila Csampai, Bayrische Rundfunk, November 2010

disque-chopin-by-edna-stern.jpg

Chopin recital: Enregistré en 2010, Philharmonie de Paris, publié chez Naïve

“La subtile alchimie d’un Chopin réussi... ce disque éclipse tout ce qu’on a entendu jusqu’ici pour la commémoration du bicentenaire de la naissance de Chopin” Katchi Sinna, Muzikzen.fr, May 2010

“Edna Stern, exquise et subtile narratrice, loin de toute rhétorique ou conception envahissante, propose plus qu’elle n’impose, suggère plus qu’elle ne dicte, montre plus qu’elle ne démontre. Ce faisant, elle nous rend entièrement réceptif, ouvert sur nos propres sensations, libre d’entendre notre propre Chopin. Une musique au-delà de la musique” Gérard Abrial, easyclassic.com, May 2010

disque-ophelie-by-edna-stern.jpg
Diapason 5 awards

Chopin chamber music: Enregistré en 2010, Ircam de Paris, publié chez Apart

“Ce savoureux alliage de timbres sert alors de catalyse à une interprétation sensible et mystérieuse, qui n’estompe pas pour autant les tensions et les cambrures ponctuant cette partition crépusculaire.” Jérôme Bastianelli, Diapason, April 2010

disque-bach-by-edna-stern.jpg
Diapasondor awards

Bach “Nun komm’ der Heiden Heiland”: Enregistré en 2009, Studio Sequenza, publié chez Zig-Zag Territoires Outhere

”Son programme et sa conduite sont en soi révélateurs d’une évolution qui permet de reformuler Bach sans trahir nécessairement ce qui semble lui appartenir en propre... Avec Edna Stern, nous échappons aux clichés. Son jeu n’est ni romantique ni baroque. Il assume parfaitement la dimension sérieuse du compositeur sans jamais basculer dans la froideur ou la rigidité. C’est à la fois une révélation instrumentale et le signe évident que la musique est bel et bien vivante.” Mathias Heizmann, arte

“Edna Stern joue quelques préludes et leurs fugues, mais elle jalonne son itinéraire de chorals qui balisent un cheminement organique d’une rare intelligence.” Renaud Machart, Le Monde, 30 janvier 2009

disque-schumann-by-edna-stern.jpg
Diapason 5 awardsMondmus Awards

Schumann “Fantasy”: Enregistré en 2007, Eglise du Temple, publié chez Zig-Zag Territoires Outhere

“Au final, voilà un grand disque d’une grande pianiste, impressionnante de maîtrise et de musicalité d’un bout à l’autre. On en réclame encore ! ” Richard Holding, ResMusica.com, 26 février 2007

“La beauté vraie de la sonorité d’Edna Stern passe admirablement dans la plupart des passages de ce disque, comme passe toujours la pensée d’une pianiste qui sait où elle va, et sait vers où il ne faut pas entraver Schumann (vers la sentimentalité, vers l’académisme...) . Incontestablement, Edna Stern est une grande artiste !” Alain Lompech, Diapason, février 2007

“Edna Stern nous mène vers le monde fantastique de Schumann, prêtant une attention particulière au détail sans perdre pour autant la grande ligne musicale... Stern a les qualité d’une grande artiste : virtuosité, imagination et passion.” Joe Laredo International Piano (Angleterre)

“Schumanienne d’excellence. Edna Stern déploie une finesse digitale, rêveuse et dans le même temps, étonnamment structurée. Voici un jeu poétique indiscutablement abouti, l’un des jeunes talents les plus intéressants de l’heure.” Chris Humphray, Classique News, janvier 2007

disque-brahms-by-edna-stern.jpg
Diapason Decouverte awardsR9 Classica Awards

Bach “Chaconne”: Enregistré en 2005, Church of Boswill, Switzerland, publié chez Zig-Zag Territoires Outhere

“Edna Stern traduit remarquablement [la mutation du violon au grand piano du XIXe siècle] par une utilisation de la pédale qui rend sensible le voyage des sons et fond les métamorphoses mélodiques dans un halo mirifique. Son travail sur le timbre est tout aussi éloquent avec, par exemple, les sonorités cristallines qui précèdent l’ultime rayonnement surnaturel.” Pierre Gervasoni, Le Monde, 24 mai 2005

“Voici l’un des disques de piano les plus passionnant de ces dernières années” Le Figaro

“Si rigueur il y a, c’est sans froideur aucune, mais au contraire avec une palette de couleurs et de timbres pléthorique. Conjuguant poésie et splendeur sonore, Edna Stern nous fait plaisir par une virtuosité efficace mais jamais démonstrative (...) Elle nous fait parcourir un monde irréel d’émotions contrastées que l’on souhaiterait ne jamais quitter. Maîtrise, intelligence, engagement sonore: tout y est pour que l’on reste suspendu à ses doigts... Excellente pianiste mais surtout musicienne, Edna Stern nous a ici totalement conquis, et il nous tarde de la réentendre. ” Antoine Mignon, Classica-Répertoire, Juillet 2005

disque-cpbach-by-edna-stern.jpg
Diapason 5 awardsR9 Classica Awards

C.P.E. Bach pianoforte and violin Sonatas: Enregistré en 2005, Prague, publié chez Zig-Zag Territoires Outhere